Du réalisme des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Mar 14 Avr - 15:43

Ne sachant pas ou poster cette question je la place ici.

Je me pose des questions par rapport à l'age de nos PJ et NPJ . Melina tu sorts t'es pas concernée Laughing 

Si on prend une optique moderne , revu par le fantastique,  nos PJ peuvent être de l'age que nous voulons ou presque. L'archimage de 20 ans reste peu réaliste. C''est le schéma traditionnel du jeu .

Si on prend une optique moyen age , les choses se corsent  ils font les choses quand nous sommes encore aux études. On pouvait être roi de France à moins de 16 ans, il était très courant pour une jeune femme d'avoir déjà 2 enfants à 17 ans etc etc...A 22 ans non mariés c'est une chose anormale voire suspecte.

A contrario il y a peu de personne agées même si elle peuvent atteindre un age très avancé, question de chance et de génétique.

Par ailleurs la question de classe sociale joue beaucoup sur l'age; je me rappelle avoir lu que sous la Rome antique , l'espérance de vie d'un patricien était autour de 60 ans celle d'un plébéens autour de 40  , d'un esclave moins de 35 .Bien sur ce n'était que des estimations faites au vu des squelettes retrouvés et des récits de l'époque.

Sur une optique heroic fantasy , moyen age  c'est à discrétion du maitre  vis à vis de l'accès aux soins et à la magie.
Mais cela a une forte incidence sur l'age des personnages.
Etre prêtre ou barde  expérimenté en ayant à peine 20 ans est concevable mais si le monde est plein de jeune , pas si les personnes agées de 40 ans tiennent les places de responsabilité.

Attention cela joue aussi sur la perception de la valeur de la vie humaine y compris les enfants en bas age. Quand 1 enfant sur 2 meurs dans ses 24 premiers mois, qu'une femme sur 4/ 5 meurs en couche à moins de 20 ans, qu'une simple appendicite est mortelle et un bras cassé un handicap permanent on voit les choses d'une manière différente et souvent bien plus dure que la notre.

En fait je fait cette réflexion suite à une remarque tout à fait pertinente de Christophe Ragondet sur Ket qui me signalait que l'on jouait avec une mentalité et des idées XXI siècle.
Rien de très important en soi mais utile pour définir le bien du mal, la loi et le chaos.
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Mélina le Mar 14 Avr - 16:27

Je ne répondrais pas en tant que mon personnage qui n'est plus concerné mais j'ai un avis quand même.
Tu cite en exemple une réalité du monde romain et une autre du moyen-âge européen, à Korvosa c'est encore une autre réalité, donc une autre adaptation des humains.

De ce que j'ai pu en lire et vivre (j'ai fait quelques scenarii à Magnimar avec Francis autrefois), la réalité me rappelle celle du monde romain dans l'ile de Bretagne récemment abandonnée par les légions. Nous sommes des romains-bretons qui n'ont pas (encore ?) été envahi par des anglos-saxons.
La magie cléricale est à la fois répandue (il y a des prêtres partout) et rare (peu de prêtres haut niveau), donc pour qui a quelques moyens un soins léger peu stopper l’hémorragie suite à un accouchement ou la maladie autrement mortelle.

Pour reprendre tes exemples, les patriciens vivent jusqu'à 90ans, les plébéiens 70 et les esclaves 35.
Tu noteras que pour moi, par rapport à la rome antique, les inégalités sont accrues entre ceux qui ont un peu ou beaucoup de moyens et ceux qui n'en n'ont pas du tout .

Bien sur, au final c'est à Francis de confirmer ou d'infirmer ma perception car, une fois n'est pas coutume, il en sait plus que moi sur le monde de Golarion (Je fais exprès de ne pas lire tous les détails).

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort
avatar
Mélina

Messages : 138
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 52
Localisation : En un lieu mystérieux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Mar 14 Avr - 19:12

C'est justement le problème que je souhaiterai éclaircir : l'accès aux soins et par conséquence le rapport à la mort.

Si nous sommes dans une société où la vie humaine n'a aucune valeur que l'on soit esclave ou roi, le respect de l'ordre et la peur du gendarme risque d'être très relatif et par réflexe l'ordre sera inflexible lui même ne respectant pas la vie humaine.

Si le moindre accroc avec l'ordre est puni très lourdement et souvent par la mort , le " délinquant " sait qu'il n'a rien à perdre puisque sa vie n'a aucune valeur.Le degré de violence de la société est très élevé. 
Il est bien évident qu'une situation d'injustice trop criante entre différentes couches de la société entrainera une défiance proportionnelle et des réactions très violentes de part et d'autres.

On tue plus dans les banlieues défavorisées qu' à Neuilly sur Seine, même si la délinquance y est également forte mais beaucoup moins visible ( trafic de drogue, non respect des lois , trafic d'influence , corruption, fraude fiscale, abus de biens sociaux etc etc ) mais il n'y a pas de morts ou très rarement. Problème de la délinquance en col blanc et en col bleu.


Dans une société "heroic fantasy" une des composantes peut totalement écraser les autres ce qui permet la pérénité du système.

Les romains ont eu à mater souvent des révoltes d'esclaves plus ou moins graves et Octave Auguste a finit par édicter et renforcer des lois pour limiter les situations les plus cruelles.
Les diables n'ont aucun soucis à faire respecter l'ordre dans les enfers,j'ai jamais entendu parler de révolte des damnés...

Pour revenir au sujet premier comment se passe la question de la santé et le rapport à la mort.

En Afrique que 50 enfants soient massacrés ou tués c'est mal vécu mais ils ont vu pire , inutile d'imaginer la réaction en Europe  ; le plus proche c'est l'histoire du norvégien fou . On en parle encore ...
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Admin le Mar 14 Avr - 22:05

Haraldsen a écrit:C'est justement le problème que je souhaiterai éclaircir : l'accès aux soins et par conséquence le rapport à la mort.

Si nous sommes dans une société où la vie humaine n'a aucune valeur que l'on soit esclave ou roi, le respect de l'ordre et la peur du gendarme risque d'être très relatif et par réflexe l'ordre sera inflexible lui même ne respectant pas la vie humaine.

Ou la je me suis jamais posé ses questions moi.

Dans le livre ‘’Sept jours pour mourir’’ est expliqué le petit nombre de prêtres et paladins dans la population, ainsi les élites sont bien protégées par leur accès à la magie, mais elle se tarie très vite et le reste de la population reste à la merci de l’épidémie. Résultat une ville dans un monde fantastique ne s’en sort pas mieux qu’une ville au moyen âge.

Pour l’espérance de vie, je dirai que c’est la même mais on ne joue pas les épidémies, les guerres, les rhumes de l’hivers, les disettes et le manque d’hygiène dans nos campagnes. Ces maux existent et sont bien là.

Pour le respect de la vie, les forces de l’ordre de Korvosa en tiennent compte, mais bon c’est l’influence de la vision américaine. Il était prévu des réactions froides de la part de Cressida si vous massacriez le roi des araignées ou de la part du temple d’Abadar si vous utilisiez vos armes pour vous faire un chemin dans la foule des malades.

Je pense que dans un monde fantastique, comme Golarion, plus vous este prés de la magie divine mieux cela vaux pour vous, plus vous en este loin plus cela ressemble à la réalité de l’époque.

_________________
Le maître a toujours raison.
Qui n'a pas la raison du maître a tort.
Ne jamais dire au maître qu'il a tord. (surtout si c'est vrai)
avatar
Admin
Admin

Messages : 223
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 51
Localisation : Achères

Voir le profil de l'utilisateur http://campagnekorvosa.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Mer 15 Avr - 0:54

Je sais , je suis chiant à poser des questions tordues mais le premier mot que j'ai dit ce n'était pas maman , ni papa mais c'était pourquoi
Je plaisante mais à peine ...

Je comprends très bien que tu ne te sois pas posé ces questions mais en fait c'est pour mieux jouer mes personnages et mieux être dans la mentalité des Npj et de la campagne en général.

Ce que tu écrit me confirme bien la défiance que peut avoir mon barde envers les institutions et ceux qui en sont proches ( suivez mon regard queen ) .
Pour ma prêtresse cela modifie un peu mon approche.Je pensais que c'était mon barde qui voyait le mal et l'injustice partout et que ma prêtresse devait le réfréner et calmer ses ardeurs révolutionnaires, que j'en faisais trop sur le discours tous pourris.
A première vue c'est bien mon barde qui a raison et donc sa compagne qui est encore naive en pensant que les puissants ne réalisent pas la situation réelle.
Quand elle va réaliser la chute sera dure...

Sinon ,si j'ai bien compris ce que tu as écrit, Korvosa est une ville violente en particulier dans les zones les plus pauvres et il faut s'attendre à tout et surtout au pire venant aussi bien des malfrats locaux que des représentants des institutions.On y meurs jeune et pas que pour des causes naturelles.
Y a t il des gens honnêtes et justes dans la salle pour les Npj bien sur ? lol!
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Mélina le Mer 15 Avr - 12:07

C'est à se demander si on a lu la même chose car moi j'en déduis que les autorités de Korvosa font justement attention à la vie humaine et n'aiment pas du tout les massacreurs impitoyables.
Cela justifie pleinement l'alignement LN donné pour l'ensemble de la ville.
Par conséquences, les mercenaires de l'ordre de la pointe doivent être peu appréciés des autorités militaires, telles que Cressida Kroft, le commandant de la compagnie du sable ou le clergé d'Abadar. Ils doivent préférer régler eux-même de manière humaine les problèmes plutôt que de faire appel à ces bouchers sanguinaires. 
Que les riches citoyens se préoccupent peu du sort des pauvres ne signifie pas qu'ils sacrifient des petits enfants aux succubes pour gagner quelques années de vie !!!!
Donc pour moi les honnêtes gens à Korvosa sont légions et la plupart ont le sentiment de ne pas pouvoir changer le monde (comme souvent).

Je m'inscris donc en faux sur cette affirmation que tu semble souhaiter mais qui n'est pas vrai :
Haraldsen a écrit:Sinon ,si j'ai bien compris ce que tu as écrit, Korvosa est une ville violente en particulier dans les zones les plus pauvres et il faut s'attendre à tout et surtout au pire venant aussi bien des malfrats locaux que des représentants des institutions.On y meurs jeune et pas que pour des causes naturelles.

Nous n'avons pas été attaqué à chaque pas que l'on faisait dans les quartiers douteux et moi même pas importunée malgré mes 20 d'apparence.

Après ce n'est pas une ville alignée B avec de la charité à chaque coin de rue et le RSA pour tous, mais je considère que la description LN de la ville est bien rendu.

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort
avatar
Mélina

Messages : 138
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 52
Localisation : En un lieu mystérieux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Mer 15 Avr - 19:30

Je ne vais pas entamer une polémique sur le sujet mais nos personnages ont vraiment une vision diamétralement opposée.

Quelques remarques tout de même : absence ou quasi absence de paladins et d'institutions " bonnes ". les orphelinats sont en fait un réservoir à enfant de troupes Faudrait que je retrouve le nom du groupe qui s'en occupe d'ailleurs.

Si nous avions fait un massacre à différent moment les autorités auraient été froides signifie qu'elle ne sautent pas de joie quand on nettoie à coup de boule de feu et équivalence; ceci pour une raison évidente : ça fait désordre .
Que des gens meurent ne semblent pas les géner , que beaucoup meurent  c'est plus génant.

Les malfrats ont pignon sur rue comme l'araignée, il est probable que les autorités s'en accommodent plus qu'autre chose ( principe on sait ce que l'on perd pas ce que l'on gagne).

Ok nous n'avons pas été agressé à tout les coins de rue,mais il est très probable que ni le maitre ni nous n'avions envie de jouer cela  , de plus je n'ai pas dit que Korvosa ressemble à Grozny   mais la vie y est violente et donc dangereuse sauf que nous sommes des héros et donc on passe à coté.
La vie dans les cités est difficile et dangereuse mais pas pour autant un état de guerre sauf quand les policiers font une descente.

Pour finir je crois que nous nous entétons l'un et l'autre à voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.et je ne dis pas que TOUT les officiels sont de grosses pourritures mais clairement certains le sont et les autres s'en fichent.

Après c'est une question de BG de personnage.

Ah sinon j'oubliais j'ai lu un peu l'histoire du Cheliax , ils ne sont pas LN aucun doute...
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Admin le Jeu 16 Avr - 0:01

Je suis plutôt d’accord avec Laurent.

Au moment des émeutes il y a eu du maintient de l’ordre je dirais genre mai 68, pas de la répression genre mercenaire à la blackwater trouvant que les irakiens s’approchent trop prés et tirant dans le tas…

Les gardes de Kovosa ont distribués des baffes et des coups de pieds au cul, pas des coups d’épées, il n’y a pas eu de mort du fait des forces de l’ordre. Il n’y a pas eu de mort non plus dans les forces de l’ordre, on n’est pas à Ticrit quand l’armée américaine a du donner l’assaut de la ville pour rétablir l’ordre.

Les malfrats ont pignon sur rue mais ne fond pas n’importe quoi, ils font de la prostitution, certaines drogues, des jeux d’argents, tous sont autorisés, bon ils payent une taxe sur le vice. Pour les actes illégaux s’ils sont pris, ils sont condamnés, il est vrai moins durement si ils appartiennent à la mafia.

Pour les agressions il n’y en a pas ou très peu, Trinia Sabor habitait dans un quartier pauvre mais c’est frêle jeune fille y vivait en sécurité sans fermer sa porte à clé. Le danger vient des diablotins et d’autres monstres habitant le sommet des quartiers des tuiles. Non pour moi la vie n’y est ni violente ni dangereuse.

_________________
Le maître a toujours raison.
Qui n'a pas la raison du maître a tort.
Ne jamais dire au maître qu'il a tord. (surtout si c'est vrai)
avatar
Admin
Admin

Messages : 223
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 51
Localisation : Achères

Voir le profil de l'utilisateur http://campagnekorvosa.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Jeu 16 Avr - 2:05

Curieux ,en relisant les notes diverses et variées, les descriptions que l'on a pu avoir  j'ai l'impression qu'il y a trois villes en une :

celle des riches et puissants où évolue Melina.
celle de la classe moyenne où mon barde commence à rentrer et dont Ludvinia est originaire.
celle des pauvres d'où est originaire mon barde .

Pour la classe supérieure , Melina pourrait sans doute le plus en dire mais le ressenti de mon barde est que plus ils sont gros , plus ils sont pourris. Bien sur la loi et l'ordre ne les concerne que relativement .
J'ai une vision très Mauvais loyaux des dirigeants . Je parle en général pas de tel ou tel individu.

la classe moyenne me semble très " pacifique" au sens qu'ils font leur affaires sans se mèler du reste et surtout pas de politique.
Je les  sens assez LN très neutre, Loyal parce que pour les affaires il faut des règles et sinon c'est l'anarchie. Ils respectent l 'ordre en place si celui ci assure leur sécurité et un minima de morale.Les autres ont s'en fiche.

Les pauvres survivent et se débrouillent comme ils peuvent,,les mafias locales sont ommiprésentes, la loi officielle est minimale tant que cela reste chez eux et ne déborde pas . C'est du moins l'impression que j'ai eu .
L'araignée a pignon sur rue et on y rencontre des diplomates , l'affreux avec son crocodile était relativement connu et ses agissements aussi.
 J'ai sans doute forcé le trait mais je n'ai pas eu la sensation d'être en sécurité dans les quartiers pauvres même si , j'insiste, je ne compare pas à Beyrouth ou Bagdad mais plutôt comme la gare de Noisy le sec à minuit avant l'installation du commissariat de la police municipale. Régulièrement il y  avait des soucis ...   

Par conséquence de cette segmentation, l'intervention des forces de l'ordre locale est sans doute proportionnelle à la dangerosité des quartiers.
 Si on tire dans le tas dans les quartiers " riches " ça va pas le faire du tout , si cela arrive chez les pauvres , bah faut mieux éviter mais c'est pas trop grave.

C'est une analyse personnelle , un premier ressentit  pour mieux " prendre l'odeur " de la campagne. Si j'ai complétement tort il faut me le dire tout de suite sinon je risque de faire des bêtises
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Admin le Sam 18 Avr - 18:15

Haraldsen a écrit:Pour la classe supérieure , Melina pourrait sans doute le plus en dire mais le ressenti de mon barde est que plus ils sont gros , plus ils sont pourris.
Non seul la famille Arkonas a mauvaise réputation, mais le reste est respecté et est respectable.
Il y a bien l’académie de magie qui libère des diablotins de temps en temps, mais son renom est important.

Haraldsen a écrit:Mauvais loyaux des dirigeants
Ils sont tous de culture LN, après il y a des exceptions, mais ce sont des cas marginaux.

Haraldsen a écrit:les mafias locales sont omniprésentes
Il y a une mafia local, la société Céruléenne, quand la Scanie, mafia Varisienne, tente de s’implanter les guerres sont rapides et courtes, pas de perte collatérales.

Haraldsen a écrit:L'araignée a pignon sur rue et on y rencontre des diplomates
Un diplomate à la réputation sulfureuse, et encore il venait contraint par l’araignée qui la faisait chanter, sinon jamais on ne l’aurais vue là bas.

Haraldsen a écrit:l'affreux avec son crocodile était relativement connu et ses agissements aussi.
Il savait échapper à la garde, et comme la garde ne fait pas d’expédition peloton de la mort, il s’en sortait

Haraldsen a écrit:sécurité dans les quartiers pauvres
Dans le quartier des tuiles, le plus pauvre, les habitations ne ferme pas et les gens s’on très solidaires. Pour l’arrestation de Trinia Sabor vous connaissiez son adresse mais la foule qui la cherchait, elle personne ne la renseignée, ces voisins l’on aiguillée sur de fausses pistes…
Les chevalier infernaux, les quasi LE de la campagne, en vue d’une possible émeute, ont préféré contrôler la foule que rechercher la fugitif.

Haraldsen a écrit:si cela arrive chez les pauvres , bah faut mieux éviter mais c'est pas trop grave.
C’est pas mon ressenti, ni comme cela que je jouerai la ville.

_________________
Le maître a toujours raison.
Qui n'a pas la raison du maître a tort.
Ne jamais dire au maître qu'il a tord. (surtout si c'est vrai)
avatar
Admin
Admin

Messages : 223
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 51
Localisation : Achères

Voir le profil de l'utilisateur http://campagnekorvosa.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Mélina le Sam 18 Avr - 23:16

Ah ! Le MJ confirme ce que je pensais, la ville est très conformiste mais pas pourrie pour un sous !

La vie est dure, certes, mais moi qui ai connu (avec un autre perso) les joies des campagnes Varisienne, je peux dire qu'on vit bien à Korvosa.

Donc comme dans toute ville LN, il y a quelques LM et surement quelques LB.
Meme le cheliax n'est pas aussi LM que Philippe(Georg?) semble le penser, du moins tant qu'on ne fait pas de politique.
C'est l'état du Nidal qui est franchement LM, une ancienne province du Chéliax juste au sud de Korvosa, de l'autre coté des montagnes sans passage.

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort
avatar
Mélina

Messages : 138
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 52
Localisation : En un lieu mystérieux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Dim 19 Avr - 18:12

Pour l'information de Laurent , je suis allé sur le site du Wiki sur Golarion de chez Pathfinder .

Affirmer que le Cheliax n'est pas si mauvais loyal est une contrevérité puisque dans l'alignement des régions il est définit comme étant LE par Pathfinder eux mêmes .

Au vu de la description c'est très LE ; bien sur c'est moins LE  que les enfers eux mêmes  mais j'y passerai pas mes vacances, la famille régnante et les grands nobles ont fait des pactes avec les diables , l'église d'Asmodeus est quasi religion officielle et unique, la répression y est féroce avec des services " spéciaux" ommipotents , un impérialisme répressif débridé à l'extérieur,  etc etc  mais ils ne sont pas si mauvais loyaux que cela ...
Ca me laisse rêveur.

Les mauvais loyaux font rarement des sacrifices humains en plein jour comme les aztéques, ils préfèrent l'exécution publique pour un délit quelconque  mais de manière parfaitement ordonnée et légale, et bien sur tout peut devenir illégal sinon c'est pas drôle. C'est d'ailleurs  une caractéristique des régimes mauvais loyaux tu es condamné à mort au nom de  la Loi  pas pour le plaisir.

 Je ne veux pas aller plus avant dans ce genre de discussion mais si pour Korvosa je veux bien admettre que je l'ai vu plus noire qu'elle n'est , (n'empêche que j'ai des doutes sur la reine), pour me faire passer le Cheliax pour des LN un peu dur, je m'étouffe.
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Mélina le Mar 21 Avr - 1:45

J'ai bien précisé "pas aussi LM que Georg semble le penser" , je n'ai jamais nié qu'il l'était.
CEla dit va voir la description du Nidal et tu verras un vrai pays maléfique, quoique non expansionniste.

Pour la reine j'ai notée son ambition récente et je m'en inquiète vu que c'est ma protectrice !
J'espère qu'elle n'essaiera pas d'aller trop vite en besogne en essayant, par exemple, de transformer la monarchie constitutionnelle (avec beaucoup de contre-pouvoirs) en monarchie absolue.

_________________
Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort
avatar
Mélina

Messages : 138
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 52
Localisation : En un lieu mystérieux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Haraldsen le Mar 21 Avr - 20:00

Tu fais la comparaison entre la peste et le choléra et dire que l'un est moins mauvais que l'autre amène rapidement à des pentes dangereuses comme j'obéi aux ordres ou je ne suis qu'un honnête fonctionnaire.

Tiens j'ai vu l'entretien de Bachar al Assad hier soir à la télé sur France 2, un chef d'oeuvre de cynisme , de mauvaise foi évidente et de petit rappels cruels vis à vis de nos politiques étrangères. Un bon mauvais loyal en pleine action...
Le pire est qu'il a raison sur de nombreux points sauf que c'est lui qui a commencé à tirer sur son peuple....


Pour la reine , je me suis fait deux réflexions dès que j'ai vu sa gravure, avant même de commencer la campagne :
1) Qu'il y avait un défaut dans son dessin ( taille des jambes par rapport au corps à moins de marcher sur des échasses... )
2) Qu'elle était jolie  mais que c'était une saloperie. Je ne sais j'ai toujours eu un mauvais feeling vis à vis d'elle.Va comprendre , on appelle cela l'intuition féminine Laughing


Sinon pour votre info et votre culture cinématographique , je me suis revu un film que j'ai en DVD. Gangs of New York avec carpaccio , cameron diaz et daniel day lewis.film de 2002.Traite des bas fonds de NewYork en 1863 avec les draft riots(émeutes de la conscription )

Très intéressant pour voir comment fonctionne les plus pauvres d'une ville à plusieurs vitesses, j'y ai vu beaucoup d'analogie avec Korvosa comme par exemple les quartiers pauvres ont très peu de batiments en dur , la corruption des fonctionnaires de police, les efforts de bonnes ames complétement déconnectées de la réalité, le cynisme des classes dirigeantes, les préjugés raciaux etc etc .

Pas aussi noir que mon premier ressenti de  Korvosa mais loin , très loin de la petite maison dans la prairie que l'on voudrait me vendre.

Je conseille au maitre de voir le film si il le peut . Film basé sur beaucoup d'éléments historiques.
avatar
Haraldsen

Messages : 99
Date d'inscription : 01/04/2015
Localisation : LE MEDIAN EN GENERAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du réalisme des choses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum